Des hauts cadres, acteurs du secteur privé et de la société civile guinéens s’imprègnent de l’outil MAPS 2 pour une évaluation efficace et efficiente du système de passation des marchés publics.

125

Les rideaux sont tombés ce vendredi, 19 avril 2024, à Conakry sur les travaux de l’atelier organisé sous les auspices, du groupe de la Banque mondiale, à l’intention des acteurs majeurs impliqués sur l’évaluation du système de passation des marchés publics, suivant la méthodologie de MAPS 2.

Pendant 3 jours, ce noyau dur, représentant les parties prenantes de l’écosystème de la commande publique ont été outillés à l’usage du MAPS 2. Un outil universel conçu par des experts consultants de la Banque mondiale, et qui sert à l’évaluation, du système complexe de passation de marchés publics à l’effet de diagnostiquer les faiblesses des textes, en lien avec le cadre légal et institutionnel.


Avec les éclairages techniques des consultants et experts mobilisés par la Banque mondiale, en collaboration avec le Ministère de l’Economie et des Finances, la pertinence de l’outil MAPS 2, ses principes directeurs et les contours de l’architecture du secrétariat national du MAPS ont été abordés.

Les échanges ont aussi porté sur les 4 piliers, intégrants les acteurs et cadres, représentants les parties du processus à engager. Les participants ont aussi discuté et stabilisé les grandes lignes de la note conceptuelle, qui devra baliser le terrain d’action, lors des activités d’évaluations projetées. Des échanges et débats de qualités, salués à la cérémonie de clôture, par le Représentant, du représentant Résident de la Banque mondiale en Guinée. Mamadou Saliou Diallo, s’est réjoui de cette initiative du Gouvernement, allant dans le sens de l’amélioration et de la qualification du système de passation de marchés en Guinée.

« Au terme de trois jours de renforcement des capacités des différents acteurs intervenants dans le processus de passation des marchés publics sur la méthodologie MAPS 2, je voudrais au nom de la Banque Mondiale vous adresser mes sincères remerciements pour votre enthousiasme et pour votre participation active. Je remercie également le gouvernement guinéen à travers le ministère de l’économie et des finances pour avoir organisé cet atelier », affirmait, satisfait, le haut fonctionnaire du staff pays de la banque mondiale en Guinée. Les conclusions de cet atelier ont été saluées par le Directeur Général de l’ARMP, Lamine Camara, déterminé à en faire un plan d’actions pour qualifier, dans un proche avenir, la gestion de la commande publique.

D’ores et déjà, des pistes d’actions se sont dégagées à l’issue des travaux. Experts consultants, hauts cadres guinéens, acteurs de la société civile et du secteur privé local mobilisés à l’occasion, ont convenu, de l’implication de chacun et de tous, au cours des prochaines étapes de l’évaluation pour la mise en application des recommandations issues, des trois jours de travaux : Nommer les membres du comité de pilotage, maximum 12 personnes; Désigner le point focal du comité de pilotage qui assurera la liaison avec l’équipe d’évaluation et les différentes administrations concernées ; Finaliser la note conceptuelle qui permettra de planifier et préparer l’évaluation et le faire valider par le secrétariat du MAPS ; Lancer l’évaluation à travers un atelier présidé par le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances regroupant le comité de pilotage et les parties prenantes , Organiser des ateliers d’évaluation d’un maximum de cinq (5) jours chacun avec les parties prenantes après la validation de la note conceptuelle par le secrétariat du MAPS.

Comblé et satisfait du travail accompli, en un laps de temps, et surtout du dynamisme et de la qualité des contributions, le Secrétaire général du Ministère de l’Économie et des Finances est revenu sur les enjeux et la pertinence de cet atelier pour l’État guinéen : « En décidant de réunir l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus de passation des marchés publics, le Gouvernement à travers le Ministère de l’Économie et des finances a opté pour une approche participative et de synergie d’actions entre toutes les structures engagées dans l’application de la Méthodologie d’Évaluation des Systèmes de Passation des Marchés Publics (MAPS) ».

Elhadj Abdoulaye Touré, délivrant le discours du Ministre de l’Économie et des Finances a remercié ensuite, le partenaire de la Banque mondiale pour son appui précieux et constant à la Guinée. Il a, au nom du Ministre, Mourana Soumah exhorté, chaque participant, à être un puissant relais dans la conduite du processus d’évaluation enclenché : « Je voudrais au nom du Ministre de l’économie et des Finances réitérer nos remerciements à l’endroit du Groupe de la Banque Mondiale qui ne cesse d’accompagner le Gouvernement dans le financement de nos projets de développement et dans l’amélioration de leur mise en œuvre. Mes remerciements vont également à l’endroit des consultants pour la qualité des enseignements développés mais aussi et surtout pour leur disponibilité à conduire la première évaluation de notre système de passation des marchés publics ».

Service Communication, Relations Publiques MEF.

Article précédentSessions de Printemps FMI /Banque Mondiale : Le Ministre Mourana Soumah, prend part à la réunion des Gouverneurs, et fait un vibrant plaidoyer en faveur d’un soutien à l’économie guinéenne.   
Article suivantLe Ministre, Gouverneur pays Mourana Soumah mène à Washington DC, un intense ballet d’échanges autour du Dossier Guinée avec le board du FMI et le Patron d’Afreximbank.