Accord OCP / Banque Mondiale à Marrakech : Des engrais et un programme d’appui en faveur des agriculteurs guinéens.

232

C’est l’une des premières retombées de la participation du Ministre de l’Economie et des Finances aux traditionnelles assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale délocalisées cette année à Marrakech au Maroc. Le Ministre Gouverneur pays auprès des Institutions de Breton Woods a participé à la cérémonie solennelle de signature du partenariat entre le Groupe OCP et le Groupe de la Banque Mondiale pour favoriser la coopération et la mise en œuvre des programmes en faveur de 5 millions d’agriculteurs au Bénin, en Guinée, au Mali et au Togo. Cet accord cadre signé en marge des travaux des assemblées annuelles par le Président du groupe OCP, Mostafa Terrab et le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane Diagana a été paraphé par le Ministre Moussa Cissé, représentant la Guinée, pays bénéficiaire des termes de l’accord.

Ce sont des acteurs du monde rural couvrant une superficie de 10 millions d’hectares évoluant en Guinée, au Togo, au Mali et au Benin qui sont les principaux bénéficiaires à l’effet d’accélérer les investissements et les réformes pour rendre les engrais plus accessibles et abordables aux agriculteurs.

 A l’occasion, le Président et Directeur général du groupe OCP, Mostafa Terrab affirmera que : Ces projets constituent une étape importante pour libérer le potentiel de l’Afrique en matière de sécurité alimentaire mondiale. L’objectif étant d’entraîner une transition agricole juste et durable, en élargissant l’accès des agriculteurs d’Afrique de l’Ouest à des engrais spécialement conçus pour nourrir leur sol et améliorer les rendements des récoltes, ce qui permettra d’accroître les sources de revenus des exploitants, contribuant ainsi au développement et à la prospérité de la région. »

Réagissant à la signature de cet important accord, Mr Ousmane Diagana Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre soutiendra que : « Nos deux institutions croient à la nécessité d’accélérer les réformes et les investissements pour une agriculture résiliente, promouvant le développement durable et la création d’emploi. Ce partenariat entre la Banque mondiale et le groupe OCP permet de traduire la déclaration de Lomé en actes, »

Présent à la cérémonie, le Ministre de l’Economie et des Finances a salué cet accord qui cadre parfaitement avec la vision des hautes autorités guinéennes animées par la volonté de faire de l’agriculture un secteur porteur et pourvoyeur d’emplois en appui à la stratégie de diversification des activités économiques du pays, dominées par les mines. Pour Moussa Cissé, « le Gouvernement guinéen met un accent particulier sur le développement de l’agriculture afin d’atteindre l’autosuffisance, la sécurité alimentaire et réduire le taux de chômage. » C’est pourquoi, confiera-t-il « le Gouvernement a triplé le budget alloué au secteur agricole en Guinée. »

Rappelons que cet accord se concentre sur cinq (5) domaines de coopération : (i) l’amélioration de la santé et de la fertilité des sols avec l’analyse de la cartographie numérique des sols, et des engrais adaptés ; (ii) l’établissement de Centres de technologie agricole et de services pour former et aider les petits exploitants agricoles ; (iii) le lancement d’un programme scolaire d’agriculture numérique pour renforcer les capacités locales et l’entrepreneuriat et transformer ainsi le secteur agroalimentaire ; (iv) le renforcement des capacités de la CEDEAO pour opérationnaliser sa Feuille de route sur les engrais et la santé des sols ; et (v) le soutien à l’établissement d’un Centre régional pour la santé des sols et la gestion de la fertilité en Afrique de l’Ouest, au sein de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA).

Avec ce partenariat, les deux institutions réaffirment leur engagement en faveur des Objectifs de Développement durable (ODD) des Nations Unies, en particulier l’ODD n°2 sur la faim et la sécurité alimentaire et l’ODD n°13 sur le changement climatique.

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEF

Article précédentMEF / Communiqué sur l’incendie qui s’est déclaré dans les locaux de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP)
Article suivantLe Ministre de l’Economie et des Finances conduit la délégation guinéenne aux assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale à Marrakech (Maroc)