Réunions BID 2023 : Le Ministre Moussa Cissé et suite mènent des rencontres fructueuses avec des partenaires majeurs de la Guinée en marge des Assemblées Annuelles du Groupe de la BID à Djeddah.  

139

C’est Djeddah, la prestigieuse ville portuaire et commerciale saoudienne située au bord de la mer Rouge qui accueille, depuis le 10 et jusqu’au 13 mai 2023, les traditionnelles assemblées annuelles du Groupe de la Banque Islamique du Développement (BID), placées sous le patronage du Gardien des deux saintes mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud.

Ce grand forum des acteurs et décideurs du ‘’monde de la finance islamique et du développement’’, placé sous le signe du ‘’Partenariat pour faire face aux crises’’ mobilise à Djeddah, les représentants de 57 pays et plus d’un millier de participants au rang desquels, la délégation guinéenne conduite par le Ministre de l’Economie et des Finances, Gouverneur Pays pour la BIG en Guinée.

En marge de la session plénière et des réunions à huis, regroupant les Gouverneurs pays auxquelles le Ministre Gouverneur Moussa Cissé et son staff ont pris part, la délégation guinéenne a surtout mis à profit ce grand forum, pour rencontrer le 10 mai 2023, les principaux partenaires du pays notamment les dirigeants et experts de l’ITFC (Société Islamique Internationale de Financement du Commerce) et de l’ICD (la Société Islamique de développement du Secteur Privé)

Rappelons que la Société Islamique Internationale de Financement du Commerce (ITCF) est une filiale de la BID qui intervient dans le secteur commerce à travers les financements à court terme (1 an). Alors que la Société Islamique de développement du Secteur Privé (ICD) est des composantes du grand Groupe de la BID qui intervient dans le secteur privé à travers la mise à disposition de ligne de crédit à moyen terme.

Au cours des échanges emprunts de beaucoup de cordialité, le Ministre de l’Economie et des Finances a, au nom du Chef de l’Etat, et du Gouvernement, tenu à remercier les responsables de l’ITC et de l’ICD pour leur accompagnement soutenu à la Guinée.  Moussa Cissé s’est félicité de la mise à disposition des 5 millions de USD par la Société Islamique Internationale de Financement du Commerce pour l’achat des vaccins COVID ayant permis à la Guinée de faire face aux épreuves de la pandémie.


Saisissant l’opportunité, le Ministre Moussa Cissé a sollicité auprès des deux institutions (l’ITC et l’ICD) l’octroi d’une ligne de financement de moyen et long termes en faveur de la Banque Nationale d’Investissement de Guinée – BNIG. Le Ministre des Finances étaye cette doléance par le rôle important et stratégique dévolu à la BNIG, indiquera-t-il, d’où l’impérieuse nécessité de l’accompagner. Il en est de même pour l’appui sollicité auprès des 2 filiales BID pour la création d’un Conseil Spécialisé au titre du Programme de SUKUK en Guinée le SUKUK, c’est l’équivalent des obligations d’Etat en finances islamiques.

Le Chef de la délégation guinéenne terminera son intervention en exhortant l’ICD à s’intéresser à l’investissement dans le secteur des infrastructures en mode PPP et dans l’accompagnement des grandes entreprises guinéennes (les champions nationaux).

Très satisfait de cette présentation du Ministre Cissé et surtout de la qualité du partenariat stratégique entre la Guinée et le Groupe de la BID, le Directeur Général d’ICD et de ITFC réaffirmera la volonté de ses institutions à accompagner la Guinée (grand pays de la Oumma Islamique). Ce faisant, Mr Hani Salem Sonbol a exprimé le souhait de diversifier son secteur d’intervention en Guinée en accompagnant davantage le secteur privé. Il par conséquent encourager la Guinée à adhérer à ITFC et au programme ARABO AFRICAIN de soutien au secteur privé.

Rappelons que l’ITFC et l’ICD travaillent d’arrache-pied avec l’Union Africaine et la Ligue Arabe afin que ce programme soit une institution à part entière. L’adhésion de la Guinée à ces structure permettra à notre pays de faire bénéficier davantage de soutien à son secteur privé local des produits et services offerts par ces instruments de financement y compris en matière de formation et de renforcement de capacités.

Le Patron de l’ITFC et l’ICD se dit prêt à accompagner la Guinée pour la mise en place du programme SUKUK (équivalent des obligations d’Etat en finances islamique) ainsi qu’une notation du pays en la matière. Il se dit également disposé à accompagner le secteur bancaire de façon générale et la BNIG en particulier comme l’a sollicité le Ministre de l’Economie et des Finances.

S’agissant des Partenariats Publics Privés (PPP), les équipes PPP ont été rendues disponibles immédiatement pour discuter de ces sujets avec notamment le Conseiller du Premier Ministre en charge des PPP (qui fait partie de la délégation guinéenne) appuyé par le Directeur National des Investissements Publics (DNIP)

En réponse, selon une source proche de la délégation, le Ministre de l’Economie et des Finances a donné ‘’son avis favorable’’ pour l’adhésion de la Guinée à ITFC et au programme Arabo-Africain comme demandé. Des dispositions seront prises à cet effet, dès son retour à Conakry à affirmé le Ministre Gouverneur Pays pour la BID.

Enfin, le DG de ITFC et ICD, Mr Hani Salem Sonbol a encouragé la Guinée dans sa volonté de faire construire des raffinerie minières en Guinée et sa disponibilité à accompagner ces projets.

Toujours en marge des grandes réunions de la BID à Djeddah, la mission gouvernementale a conféré avec les responsables du Fonds Koweitien du Développement.

Le Ministre Moussa Cissé a salué et apprécié l’appui et le soutien de cet important partenaire au développement de la Guinée notamment pour son implication dans le financement de l´échangeur de Bambéto et le co-financement de la route Guéckedou Kondebadou.

Il a rappelé les opportunités et les perspectives actuelles en Guinée pour encourager le fonds koweitien à s’investir davantage pour le financement des projets d’envergure notamment dans le secteur stratégique de l’eau. Le responsable du Fonds koweitien s´est dit fier de l’intervention de son Institution en Guinée et surtout disposé à accompagner davantage le pays pour impulser son élan de développement.

Dans cette journée chargée, la délégation a eu des entretiens techniques avec le staff du Fonds de Solidarité Islamique, ce programme qui finance le chantier de la Cité du WAQF BID en ville à proximité du Port Autonome de Conakry.

Avec la Directrice de Fonds, les discussions ont porté sur les voies et moyens pour une finalisation rapide de ce chantier Cité WAQF BID. Il a été retenu que tout serait mis en œuvre pour une finalisation de ce projet avant la fin de l’année.

Membre actif de la délégation, le Ministre des Infrastructures et des Travaux Publics lui, a eu une rencontre avec le Directeur Régional des Opérations de la BID en charge de la Guinée pour évoquer le secteur des infrastructures et des gros investissements en perspectives.

Pour mémoire, et de source proche de la délégation, le portefeuille de la BID en Guinée est de 1 milliard 73 millions de dollars américain dont 40% sont dédiés au secteur des infrastructures et travaux publics. C’est pourquoi, le Ministre, Elhadj Gando BARRY a échangé en profondeur de ce portefeuille et des voies et moyens permettant d’apporter une célérité  dans l’exécution des projets tout en esquissant les perspectives de coopération. 

Signalons que la mission gouvernementale dirigée par le Ministre MOUSSA CISSE, comprend Mme la Ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Rose Pola Pricemou, le Ministre des Infrastructures et des Travaux Publics, Elhadj Gando Barry, le Gouverneur de la Banque Centrale, Karamo Kaba, le Conseiller du Premier Ministre en charge des PPP, Mr Ismaël Nabé, le Directeur National des Investissements Publics (DNIP) Ibrahima Sory Camara,  le Directeur National du Plan, Hassan Diallo, le Directeur General du Budget, Ahmed Karifa Diawara, l’Administrateur General Adjoint des Grands Projets Ibrahima Abé Diallo, le Directeur General de la Douane, Moussa Camara, le Chargé d’Affaires de la Guinée à Ryad, Naby Dina Soumah, le Conseiller Technique du MEF, Sory Keita, et Naby laye Moussa Keita, chef Protocole du MEF.

Djeddah la ville commerciale et moderne qui accueille cet événement est l’un des sites de passage pour les pèlerinages vers les villes saintes islamiques de La Mecque et de Médine. Des complexes hôteliers, des plages et des sculptures en plein air, bordent la Corniche avec une promenade en bord de mer où se trouve l’emblématique jet d’eau du roi Fahd.

Synthèse, Service Communication, Relations Publiques MEF