Guinée/UNICEF :  le Gouvernement lance le Partenariat Africain pour l’Enfance.

60

C’est devant un aéropage d’invités et de personnalités que le Gouvernement guinéen avec le concours de l’UNICEF a procédé au lancement solennel, le vendredi 23 décembre 2022,  Conakry de l’initiative du Partenariat Africain pour l’Enfance. La cérémonie de lancement de cette ambitieuse initiative qui permet à la Guinée de devenir l’initiatrice du modèle de financement du bien-être des enfants (sur fonds propres avec des ressources domestiques additionnelles), a mobilisé des hauts cadres des Départements sectoriels, des responsables de l’administration fiscale, des acteurs de la société civile, du secteur privé et des partenaires techniques au développement.

Le but de l’initiative Partenariat Africain pour l’Enfance (PAE) est de développer, piloter et mettre en œuvre un modèle de financement qui puisse démontrer des résultats concrets en termes de mobilisation de ressources domestiques additionnelles pour le bien-être des enfants. Sur cette base, l’ambition est de graduellement étendre ce modèle sur le reste du continent africain, démontrant ainsi le leadership de la Guinée au niveau continental pour apporter des solutions concrètes à la mise en œuvre du Plan d’Action d’Addis Abeba et travailler à l’atteinte des ODD à l’horizon 2030.

Prenant la parole, Madame Rose Pola Pricemou, Ministre du Plan et de la Coopération Internationale soulignera que « cette initiative est une première en Afrique et se fonde sur le constat qu’en dépit d’une forte croissance économique qu’enregistre notre pays, les allocations affectées à l’enfance ne suivent pas le rythme de cette croissance et l’expansion démographique de cette couche vulnérable. »

En 2019 en guise d’exemple, la Guinée a enregistré le plus faible taux de vaccination contre la rougeole. La couverture vaccinale des enfants contre cette infection virale est passée de 62% en 2011 à 47% en 2019 pour faute de financement adéquat.

Pour renverser cette tendance, Mlle Mariame Diallo, Présidente du Parlement des enfants de Guinée, sollicitera l’implication sans faille des autorités pour que cette initiative puisse combler la faiblesse des allocations budgétaires. « La réalisation des engagements du Gouvernement en faveur des enfants, ne peut être garantie sans les ressources financières. C’est pourquoi, le parlement sollicite auprès des décideurs et de leurs partenaires, l’augmentation des budgets accordés aux structures en charge de l’enfance. »

Pour sa part, le Représentant de l’UNICEF en Guinée se réjouira de la forte mobilisation des membres du Gouvernement signe de la volonté et de l’engagement politique des autorités dans la mise en œuvre de cette initiative. M Pierre NGOM réaffirmera ce faisant, la détermination de son Institution à accompagner le Gouvernement dans la réalisation des projets et programmes concourant au bien-être des enfants de Guinée.

Prenant la parole, Madame la Ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, représentant M le Premier Ministre, Dr Bernard Goumou a réitéré l’engagement du Gouvernement guinéen pour la mise en œuvre effective et efficace de l’initiative du Partenariat Africain pour l’Enfance.

« Le Gouvernement, reste convaincu qu’il est urgent d’initier et d’accélérer des mesures de mobilisation de ressources domestiques à l’effet d’accroitre les investissements en faveur de l’enfance pour atteindre les objectifs du Programme de Référence Intérimaire (PRI). Le choix du Gouvernement d’organiser le lancement du Partenariat Africain pour l’Enfance, réaffirme clairement l’engagement du Président de la Transition, d’assurer un bien-être social à tous les Guinéens en général et aux enfants en particulier », a affirmé Madame Aicha Nanette Conté.

Soulignons que l’initiative du Partenariat Africain pour l’Enfance devra aussi renforcer les capacités de l’administration guinéenne, à travers les Ministère de l’Economie et des Finances, du Plan et de la Coopération Internationale, du Budget, de la Santé et de l’Hygiène Publique, pour sa mise en œuvre et sa promotion au niveau des instances régionales et continentales.

C’est le staff de la Direction Nationale Population et Développement qui a travaillé dans l’appui logistique et organisationnel de cette cérémonie.

Synthèse : Service de Communication, Relations Publiques.