MEFP/INS : ATELIER DE VALIDATION DU NOUVEL INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DES MENAGES EN GUINEE.

126

Le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan à travers l’Institut National de la Statistique (INS) a organisé le vendredi 04 novembre 2022, dans un complexe hôtelier de la place, l’atelier de validation du nouvel indice harmonisé des prix à la consommation des ménages en Guinée.

La cérémonie a été présidée par Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, en compagnie de son homologue du Budget. Etaient également présent à cette rencontre, le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), le Conseiller Economique à la Primature, Madame la 2ème Vice- Gouverneure de la BCRG, le Représentant résident de Fonds Monétaire International, le Directeur Général d’AfriStat, le Conseiller principal de la Banque Mondiale et d’autres hauts cadres de l’administration publique.

Dans son allocution de bienvenue, le Directeur Général Adjoint de l’Institut National de la Statistique a, au nom de son Directeur Général, indiqué que c’est en 1985, que la Guinée a commencé à élaborer un indice des prix à la consommation des ménages. A cette date, les pondérations ont été tirées de l’enquête légère des dépenses de consommation des ménages réalisée à Conakry sur un échantillon de 300 ménages.

En outre, il a précisé que le panier de la consommation comprenait 179 biens et services dont les prix sont suivis dans 62 points de vente. Au fil du temps et compte tenu de l’importance de l’indice des prix dans le suivi de la mise en œuvre de la politique économique et monétaire, le Gouvernement a décidé en 2002, le financement de la production de l’indice des prix à la consommation.

Poursuivant son intervention, Monsieur Mamadou CAMARA a souligné que la réalisation de l’enquête intégré de base pour l’évaluation de la pauvreté en 2003 a permis à notre pays de mettre en place l’indice harmonisé de prix à la consommation (IHPC) avec l’assistance technique d’AfriStat et que c’est en 2019 que le processus d’extension de l’indice au niveau national a été lancé. Pour les raisons financières, la collecte des prix n’était limitée qu’au marchés de Conakry pour la période 2020 et 2021. Il a fallu l’engagement des nouvelles autorités de la Transition, le leadership du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et le soutien financier de la Banque Centrale de la République de Guinée pour arriver à l’achèvement de ce processus.

Prenant la parole, Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a, dans son Discours d’ouverture, déclaré que la disponibilité d’une information fiable et actualisée sur l’évolution des prix à la consommation est un facteur indispensable pour la prise de décisions en matière de politiques économiques, le suivi et l’évaluation des objectifs de stabilité monétaire et de la lutte contre l’inflation.

Ensuite, il a indiqué que pour déterminer le niveau d’inflation, on fait recours à l’indice des prix à la consommation qui permet de mesurer, entre deux périodes données, les variations du niveau général des prix de biens et services consommés par les ménages. A ce titre, il joue un triple rôle pour le suivi de l’économie nationale notamment : dans le domaine macroéconomique ; dans le domaine socioéconomique ; et dans le secteur monétaire et financier.

Monsieur le Ministre Moussa CISSE a aussi ajouté que l’inflation est l’un des principaux indicateurs conjoncturels pour le suivi de la politique monétaire de la Banque Centrale de la République de Guinée. En effet, la mesure de variation de prix s’effectue sur un échantillon représentatif des biens et services liés à la consommation des ménages notamment sous divers aspects du marché que sont les produits, les points de vente ainsi que les dates de relevés.

Pour terminer, Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a déclaré ceci : je voudrais, au nom de Son Excellence mon Colonel Mamady DOUMBOUYA, Chef de l’Etat, Président de la Transition, Chef suprême des Armées et de son Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Bernard GOMOU, remercier les partenaires techniques et financiers, notamment la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Union Européenne et le PNUD pour leurs soutiens constants au développement de la statistique en Guinée. Je voudrais singulièrement remercier l’AfriStat, qui depuis 2001, continue d’accompagner sans relâche notre pays dans le cadre du renforcement des capacités en matière de collecte, de traitement et d’analyse des données macroéconomiques et sociales.

L’atelier s’est poursuivi à travers les présentations thématiques qui ont porté entre autres sur la présentation de l’argumentaire et celle relative à la note de l’indice du mois d’août 2022 par la sous-direction des Prix. La série de présentation a été suivie de débats avec la participation active de toutes les parties prenantes à la rencontre.

Service COM MEFP / Cellule de Com l’INS