Le Directeur National de la Planification au forum d’Abuja sur le financement intégré pour le développement durable en Afrique

90

Abuja, la capitale politique du Nigeria abrite depuis, le 27 septembre 2022, les travaux de la Conférence Internationale consacrée aux Cadres Nationaux de Financement Intégrés et Budget ouverts pour le développement durable en Afrique. A ce grand panafricain, la Guinée est représentée par le Directeur National de la Planification et de l’Economie Rurale, Hassane Diallo en compagnie de hauts fonctionnaires et experts des agences du système des Nations Unies en Guinée.

L’objectif ce grand forum d’échanges et de partage est d’examiner les voies et moyens pour renforcer les capacités des participants à promouvoir le partage des connaissances entre les pays, et à générer un dialogue régional autour des tendances et des questions émergentes qui affectent les stratégies d’identification, de mobilisation et d’utilisation efficace des ressources par les Etats et collectivités afin de gagner la bataille du développement et l’atteinte des ODD.

Livrant à la tribune du Forum le message du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Moussa Cissé, le Directeur National de la Planification, Hassane Diallo a fait un bref rappel de l’initiative, la mise en œuvre du INFF/CNFI et du DFA/EFD, les contraintes et difficultés sans oublier de mentionner, les prochaines étapes. Rappelons que la Guinée, avec l’appui des Partenaires techniques a produit une étude d’évaluation et de diagnostic, élaboré une stratégie de financement conjoint des ODD,  mis en place des organes de gouvernance et coordination du dispositif et organisé des sessions de concertations élargies. Toute cette expérience a été partagée et défendue à ce forum de partage par les participants guinéens.

Il est important de souligner que ce  forum qui prend fin, le vendredi, 30 septembre 2022, a permis aux participants d’échanger leurs points de vue sur le processus de mise en œuvre du projet CNFI, notamment sur l’intégration du climat dans le processus du CNFI, l’apport de capitaux privés dans le cadre des stratégies de financement intégré, la gestion de la dette, les réformes fiscales, et la décentralisation fiscale.

Le forum d’Abuja devrait, de l’avis des experts, renforcer les capacités des fonctionnaires gouvernementaux, du personnel des Nations unies et des autres parties prenantes en matière des CNFI. C’est aussi l’occasion de promouvoir, le partage des connaissances entre les pays, qui réfléchissent ensemble aux leçons apprises. L’apprentissage par les pairs a permis également de générer un dialogue régional autour des tendances et des questions émergentes qui affectent le déploiement des CNFI et des réformes du budget ouvert.

Cette conférence regroupe, selon le Directeur National de la Planification et de l’Economie Rurale, Hassane Diallo, « 52 pays de l’Afrique et d’ailleurs, mobilisant 432 participants venus d’Afrique, d’Asie et d’Europe, représentants  des Gouvernements (cadres ministères des finances, du plan et du budget) et des partenaires au développement. »

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEFP