La BAD accorde un financement additionnel de 5,51 millions USD pour booster la mise en œuvre du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDCC-BN)

187

C’est un geste fort, témoignage d’un appui conséquent que la BAD vient d’adresser à la Guinée… la signature, ce mercredi, 28 septembre 2022 d’un accord de financement additionnel de 5,51 millions USD pour accélérer la mise en œuvre du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDCC-BN) qui éprouvait beaucoup de difficultés d’exécution sur le terrain.

Cet accord a été signé par le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Gouverneur pays pour la BAD en Guinée, Moussa Cissé et le représentant Résident de la BAD en Guinée, Léandre Bassolé en présence du Ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures (Département bénéficiaire), Aly Seydouba Soumah.

En signant cet accord, le Représentant Résident de la BAD en Guinée a commencé par témoigner « la reconnaissance de son Institution au Gouvernement guinéen pour son soutien et son appui constants à l’endroit du Groupe de la BAD. » Léandre Bassolé qui s’est félicité de la qualité et de la vitalité de la coopération entre la Guinée et la BAD, a par la suite, exhorté la partie guinéenne à prendre des dispositions utiles et pratiques pour accélérer la mise en œuvre de ce Programme vital pour les populations bénéficiaires, vivant autour du bassin du Fleuve Niger. En partenaire historique, « La BAD est, et sera toujours aux cotés de la Guinée et des Guinéens » conclura, le Représentant Résident de la BAD en Guinée.

Rappelons que ce financement additionnel vient en appui à un Programme sous-régional qui couvre 9 pays de la sous-région. La première phase du Programme avait été financée par le Groupe de la BAD à hauteur de 17,78 millions USD, complétant à date, l’enveloppe globale d’appui au PIDCC-BN à 22, 5 millions USD. Des ressources mobilisées sous le leadership du Groupe de la BAD, agissant en tant qu’Entité accréditée du Fonds Vert pour le Climat (FVC) en faveur de la Guinée.

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, satisfait de ce geste d’appui du Groupe de la BAD, a tenu à souligner l’importance stratégique de ce programme, remis sur les rails grâce aux efforts et à la diligence du Gouvernement. Pour Moussa Cissé, ce Programme a pour objectif « de contribuer à l’amélioration de la résilience des écosystèmes du fleuve Niger et des populations par une gestion durable des ressources naturelles. Il vise également à préserver les écosystèmes du Bassin du fleuve Niger, notamment à travers la réduction du processus d’ensablement du fleuve Niger et à améliorer la résilience des populations et leur système de production. »

Le Ministre Moussa Cissé a particulièrement loué à cet effet, les efforts du Représentant Résident de la BAD pour relancer ce Programme qui était menacé de clôture, du fait de la défaillance de l’Unité de Gestion du Projet révoquée et remplacée par une nouvelle coordination par les nouvelles autorités. « Vous êtes en train d’écrire une belle page dans l’histoire actuelle de la Guinée, grâce à votre volonté doublée de dynamisme dans l’exercice de votre noble fonction » affirmera, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, en s’adressant à Mr Bassolé de la BAD.

Le Ministre Gouverneur pays pour la BAD en Guinée a rassuré le Représentant Résident de la BAD en Guinée quant aux dispositifs de suivi rapproché qu’ il compte déployer : « Je voudrais par ma voix, vous rassurer que le Gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires pour l’utilisation rationnelle de ces ressources afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines du Fleuve Niger dont la survie est menacée par l’ensablement ce grand fleuve qui charrie une bonne partie de l’Afrique de l’Ouest. »

Présent à cette cérémonie de signature, le Ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures (Département bénéficiaire), a remercié la BAD pour la flexibilité et les chances de relance données à ce programme. Aly Seydouba Soumah s’est engagé à tout mettre en œuvre pour l’opérationnalisation de ce programme en respectant scrupuleusement les règles, directives et procédures de la BAD, de nature à améliorer la capacité d’absorption des ressources allouées.

La signature de cet accord de financement additionnel de 5,51 millions USD pour booster la mise en œuvre du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDCC-BN) est une bonne nouvelle pour le pays et particulièrement pour les populations riveraine du bassin du fleuve Niger mobilisée ces jours-ci, autour du grand « Festival sur le Milo » à Kankan Nabaya.

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEFP