Le Directeur National de la Population et Développement participe à une rencontre régionale du SWEED sur les questions du Genre à Saly Dakar

53

Une délégation conduite par le Directeur National de la Population et Développement, le M. Mohamed SANO et comprenant Dr. Mamoudou TOURE (Membre de l’ONDD Guinée, Université de Sonfonia) ; M. Mory KEITA (Gestionnaire de la Base de Données VBG-MGF, Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables) ; et de Dr. Mamadou Saliou BARRY (Statisticien Démographe, Institut National de la Statistique) rentre d’une mission régionale à Dakar au Sénégal.

La mission a pris part à Saly (Sénégal) en début septembre aux travaux de l’atelier portant sur le renforcement de capacités des ONDD SWEDD sur les techniques de développement de Policy Brief prenant en compte le GENRE. Une rencontre d’échanges et de partage de 3 jours qui a regroupé des hauts cadres et experts de onze (11) pays SWEDD (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Cameroun, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo).

La cérémonie d’ouverture avait été marquée par trois (03) allocutions. Pr. Latif Dramani, Président du CREG, dans son discours introductif, a souhaité la bienvenue aux participants avant de faire un bref rappel du processus qui a conduit à l’organisation de l’atelier. La représentante de la Banque Mondiale, Mme Rohini Pande, s’est réjouie de la tenue de l’atelier dans l’espoir que les travaux aboutissent à de nouvelles pistes d’actions.

Mme Edwige Adekambi Domingo, représentante du bureau régional de l’UNFPA a pour sa part, fait un rappel du projet SWEDD notamment en ces étapes clés et surtout, la nécessité de prendre en compte la dimension genre.

Les participants ont eu droit à un briefing sur la communication institutionnelle, la théorie du changement et l’approche de production des Policy Briefs.

Deux (02) films documentaires ont été visionnés par les participants, l’un sur la communication au cœur des politiques publiques et l’autre sur les outils des ONDD. Des contenus qui permis d’informer les participants sur l’importance de la communication dans le changement de comportement des sociétés.

Le Pr. Dramani a présenté successivement : les résultats de chaque pays sur les NTA et NTTA (Comptes Nationaux de Transferts de Temps). Ces résultats montrent le niveau de production et de consommation des hommes et des femmes sur le marché du travail ainsi que les activités non rémunérées et non valorisées exercées par les femmes ;

Il ressort de la présentation de la théorie du changement, que cette approche est le reflet du travail qui existe déjà et la vision de ce qui reste à accomplir. Elle s’adresse à ceux qui découvrent la problématique visée ainsi qu’à ceux qui l’abordent d’un point de vue particulier ;

La prise en compte du genre dans les Policy briefs a été structurée autour des éléments de différence entre le genre et le sexe, des objectifs de la prise en compte du genre et des étapes d’élaboration d’un Policy brief sensible au genre.

A l’issue des travaux techniques, chaque équipe pays a présenté son Policy brief suivi des observations et recommandations. A cet effet, la délégation guinéenne a élaboré un exemple de Policy brief dont le titre est : « Favoriser l’accès des jeunes femmes au marché du travail pour le développement inclusif de la Guinée ». Ce Policy brief a été structuré autour des messages clés, du contexte et problème, des résultats obtenus et des recommandations phares à l’adresse des décideurs publics.

Le chef de la délégation guinéenne Mr Mohamed Sanoh a eu l’honneur et le privilège de présenter, au nom des participants, la motion de remerciements et de satisfaction des invités à l’atelier de Saly Dakar.

Lui succédant à la tribune, Mme la représentante de la Banque Mondiale a exprimé sa satisfaction de voir les équipes pays s’investir dans toutes les activités de l’atelier en s’appropriant des outils mis à leur disposition.

En fin, dans son allocution de clôture, Mme la représentante du bureau régional de l’UNFPA a mis un accent sur l’intégration du concept genre dans nos Policy briefs. Elle a demandé à tous les techniciens de se rapprocher des leaders, surtout des responsables politiques et administratifs, pour leur donner le narratif le plus approprié, afin de leur permettre de mieux s’approprier les Policy briefs.

Rappelons que le projet d’Autonomisation des Femmes et de Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) est une initiative régionale, née de la convergence de vues entre les Chefs d’État de six (06) pays[1] engagés à réduire la vulnérabilité des populations, surtout des filles adolescentes et des jeunes femmes, et la croissance démographique pour favoriser la capture du dividende démographique. Depuis son lancement en novembre 2015, le projet s’est élargi à six (06) autres pays, ce qui fait un total de douze (12) membres bénéficiaires parmi lesquels il y a la Guinée.

Pour les prochaines étapes, il va falloir finaliser le Policy Brief sur « Genre, Jeunesse et Marché du travail » présenté en plénière, avec la prise en compte des observations soulevées et des contributions apportées ; élaborer un nouveau profil pays de la Guinée (NTA et NTTA) en se basant sur des données de l’EDS réalisée en 2018 et l’enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages de 2019 ; élaborer le nouveau Policy Brief sensible au Genre, sur la base de ce nouveau profil pays (NTA et NTTA) du DD.

Synthèse : Service de Communication, Relations Publiques MEFP.