La Guinée et la BID préparent à Conakry, les contours du Partenariat Stratégique Pays pour les 5 prochaines années à venir.

124

C’est une délégation de haut niveau et de grande étoffe de la BID (comprenant une vingtaine de hauts fonctionnaires, d’experts, techniciens et consultants) dirigée par le Directeur Régional Dakar de la Banque Islamique de Développement qui séjourne depuis le 18 septembre 2022 à Conakry.  Cette mission technique conduite par Musa SILLAH, patron du Bureau Régional BID Dakar accompagné du Représentant pays de la BID en Guinée, Alpha Bacar Diallo a entamé, le lundi 19 septembre 2022, une longue semaine d’échanges et de revues avec les ministres et responsables des Départements sectoriels dont les projets et programmes sont financés par la BID en Guinée.

Cette première réunion, placée sous l’egide du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Gouverneur pays pour la BID en Guinée, a permis de présenter les objectifs de la mission technique et surtout, de souligner les fortes attentes de la partie guinéenne quant au renforcement, à la qualification et à la diversification du portefeuille actif de la BID en Guinée pour les 5 ans à venir.

Saisissant l’opportunité, le Ministre Moussa Cissé s’est dit « très honoré de recevoir cette importante délégation d’une Institution de Développement » qui entretient d’excellentes relations de coopération avec la Guinée depuis 1976. « La BID est un partenaire privilégié et historique de la Guinée qui accompagne de façon soutenue et efficace le Gouvernement dans la mise en œuvre des projets et programmes d’investissements publics pour le bien-être des populations bénéficiaires. »

Outre l’exercice d’évaluation du portefeuille actif de la BID en Guinée, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a demandé à la mission technique de la BID de prendre en compte (dans l’élaboration de la Strategie pays), les besoins et préoccupations exprimés par les populations, lors de la récente immersion gouvernementale dans le pays profond. Des besoins que les techniciens et experts et hauts doivent formaliser en projets, à intégrer dans le pipeline de la stratégie de coopération en construction, pour les 5 prochaines années. Des projets et programmes qui, indiquera-t-il, « devront être en adéquation avec la vision du Chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya, et la feuille de route du Gouvernement dans l’optique de la rectification et de refondation de l Etat. »

Le Ministre Moussa Cissé a, au nom de ses collègues ministres, exhorté les différentes parties à travailler en profondeur pour lever les goulots d’étranglement et les obstacles opérationnels qui freinent la réalisation des projets et programmes notamment le respect de procédures, les difficultés de passation de marchés, les blocages liés à l’obtention des Avis de Non-Objections (ANO), la disponibilisation des fonds de contrepartie, la qualité des responsables des Unités de gestion des projets.

La BID a été invitée à s’appuyer sur les axes et le cadre fixés par le Programme de Reference Intérimaire (PRI) 2022 2025 que le Gouvernement est en train de finaliser après la validation avec les PTFs, les acteurs de la société civile et du secteur privé. Il a informé la BID du lancement, il y a quelques jours, des Schémas Régionaux d’Aménagement et du Développement pour adresser les problèmes de développement au niveau des régions et collectivités. Des outils et des opportunités que la mission technique abordera en profondeur au cours des rencontres et discussions techniques sectorielles.

Dans cet exercice de partage, les membres du Gouvernement ont chacun, en ce qui le concerne, évoqué les projets de son ressort, les difficultés et les pistes d’opportunités nouvelles à valoriser en projets pour les années à venir : les secteur de l’Energie, de l’Agriculture, des Infrastructures, Education, le système de Santé, l’Urbanisme et l’Habitat, l’Assainissement, la Chaine des Valeurs, l’enseignement technique et la formation professionnelle, l’action sociale et les personnes vulnérables … tout est passé.

Les membres du Gouvernement ont surtout tenu à saluer « la qualité de l’appui et la franche collaboration dont fait montre le Représentant Résident de la BID en Guinée, Alpha Bacar Diallo et son staff en matière de conseils et de suivi rapproché. »

Très satisfait de l’accueil et des facilités accordés à sa mission technique, le Chef de délégation, Musa SILLAH a vivement remercié le Gouvernement guinéen. « La Guinée est un membre fondateur de la BID… nous prenons très au sérieux les relations de partenariat avec la Guinée ; le niveau et la qualité des membres de la délégation que nous conduisons témoignent de cette marque de respect et de considération » affirmera, le Chef de Mission de la BID. Musa SILLAH rappelera la volonté des hautes autorités de la BID d’être dorénavant « plus proche des pays membres pour suivi rapproché » dans la mise en œuvre des projets assortie de revues ponctuelles des portefeuilles actifs, tout en indiquant que « son Institution travaille avec les Gouvernements pour venir en appui aux populations. »

Musa SILLAH dit, fonder beaucoup d’espoir sur les échanges et réunions techniques avec les hauts cadres et sectoriels guinéens pour prendre en compte les besoins et les préoccupations du Gouvernement, conformément à ses priorités et suivant les axes des Documents de planification stratégique du développement élaborés et soutenus par les autorités guinéennes. Il a exhorté les experts et cadres à travailler d’arrache-pied pour finaliser la strategie de partenariat pays BID Guinée (au plus tard en novembre 2022) afin de transmettre le document au staff de la BID pour sa validation et son début de mise en œuvre, en début 2023.

 Aux termes des discussions formelles, les experts de la mission BID ont consolidé l’agenda de travail, sous la supervision du Secrétaire Général du MEFP, Elhadj Abdoulaye Touré et avec l’appui diligent du Directeur National des Investissements Publics, Ibrahima Sory Camara.

Des rencontres avec les Départements sectoriels, la Banque Centrale, le secteur privé, les institutions de microfinances, les PTFs et des échanges avec la DNIP, la Dette et DNPER sont au programme cette semaine, avant la fin de mission, le vendredi 23 septembre.  Une réunion de synthèse assortie de la signature de l’aide-mémoire, couronnant les résultats de la mission, sous la haute autorité du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, bouclera ce séjour de travail de la BID en Guinée.

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEFP.