Dr Lancine Conde présente à l’hémicycle, les grandes lignes de la programmation triennale des dépenses d’investissements publics devant les conseillers du CNT.

94

Le Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan en compagnie des membres du Gouvernement et sous la Haute autorité du Premier Ministre par Intérim a participé aux travaux de la session plénière du Conseil National de la Transition consacrés aux débats d’orientations budgétaires.

Une plénière placée sous la présidence de Dr Dansa Kourouma, Président du CNT et qui aura mobilisé des représentants de plusieurs organismes et institutions du pays parmi lesquels on peut citer le CNRD, les présidents des institutions républicaines, les membres du diplomatiques et consulaires accrédités en Guinée, les représentants des coalitions politiques, des représentants des confessions religieuses, des représentants des organisations de la presse publique et privée.

A l’ouverture de la plénière du samedi 22 juillet à l’hémicycle, l’opportunité a été offerte au Président de l’Institution (CNT), d’exhorter le Gouvernement à travailler pour l’amélioration de l’environnement global des investissements. Mr Dansa Kourouma a, ce faisant, rappelé les sessions de renforcement de capacités organisées en faveur des conseillers nationaux en matière de compréhension du processus budgétaire. Des formations qui permettent aux conseillers d’examiner en profondeur les textes et documents majeurs du Gouvernement sur la table du CNT.Le Président Dansa, après avoir salué les efforts du Gouvernement et souligné les progrès enregistrés depuis le 5 septembre 2021 a conclu ses propos en invitant le Gouvernement à réaliser des infrastructures de base et à instaurer un cadre propice à l’amélioration de l’environnement global des investissements et des affaires.

En effet, ce débat d’orientation budgétaire devra permettre aux conseillers nationaux de faire des propositions en amont dans le cadre l’élaboration du budget de l’Etat. Ces propositions concrètes qui s’adossent aux aspirations légitimes des Guinéens, pourraient permettre au Gouvernement de bâtir un budget citoyen pour le développement de la Guinée.
Après avoir planté le décor, le Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, au même titre que les autres ministres, membres du pool économique et financier se relayerons à la tribune de l’hémicycle pour présenter le Document de Programmation Budgétaire Pluriannuelle (Cadre Budgétaire à Moyen Terme/Cadre Dépense à Moyen Terme pour 2023-2025), la programmation des investissements publics assortie de la politique monétaire du Gouvernement.

Dr Lancine Conde, après avoir salué les honorables conseillers pour leur appui aux actions du Gouvernement a survolé le contexte de l’économie mondiale avec la guerre en Ukraine et les répercussions de la pandémie de la covid-19 qui impactent encore nos économies.

Le Ministre Conde s’est par la suite, apaisenti sur la programmation des dépenses d’investissements publics au cours des 3 prochaines années ressortant les besoins sectoriels. Il a apporté un éclairage sur les projets et programmes d’investissements publics en cours et les perspectives, précisant que ce document de programmation est dynamique. Dr Lancine Conde a indiqué par ailleurs que ce sont 310 projets sont l’objet de financement extérieur (FINEX). Le sous-secteur agricole occuperait une part prépondérante indiquera-t-il.
A sa suite, le Ministre du Budget et le Gouverneur de la BCRG apporteront des éclairages complémentaires sur les volets recettes et la politique monétaire.
Ces documents cadre du Gouvernement s’inscrivent dans la nouvelle dynamique de refondation de l’Etat et de l’amélioration de la gouvernance publique prônée par le Président de la transition le colonel Mamadi Doumbouya

Il est important de préciser que l’organisation de ce débat d’orientation budgétaire offre l’opportunité aux acteurs du secteur privé et ceux de la société civile de donner leur avis sur des sujets qui préoccupent la nation dans le cadre de l’élaboration du budget de l’Etat

A rappeler que depuis 2017, l’organe législatif conformément à sa mission de contrôle de l’action du Gouvernement organise le débat d’orientation budgétaire. Un exercice qui permet aux différents acteurs que sont la représentation nationale, la société civile et le secteur privé de participer en amont à l’élaboration du budget de l’Etat. La démarche consiste à les informer sur les hypothèses de croissance et des priorités de développement du Gouvernement pour les années à venir.


Ce débat d’orientation budgétaire est aussi et surtout une exigence de la Loi Organique Relative aux Lois de Finances en son article 15, repris par le décret portant cadre de gouvernance des finances publiques, en son article 12.  cette initiative revêt une importance capitale surtout pour la transparence et la redevabilité.

Dans les jours à venir, les conseillers nationaux vont examiner en commission et en inter commissions le document de programmation budgétaire pluriannuel avant son adoption en séance plénière.

Synthèse : Service Communication Relations publiques MEFP.