MEFP-DNIP-BID : Mini revue des projets et programmes figurant dans le grand portefeuille !

161

Après la revue formelle de janvier, la Direction Nationale des Investissements Publics, suivant les instructions de Mr le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Gouverneur pays pour la BID en Guinée a pris l’initiative de programmer une mini revue des projets et programmes figurant dans le portefeuille actif de la Banque Islamique de Développement (BID) en appui à la Guinée.

La mini revue organisée les 19 et 20 juillet 2022 dans les locaux de la DNIP a permis de revoir, le niveau d’avancement dans la mise en œuvre des recommandations à l’effet de corriger les faiblesses, dénouer les goulots d’étranglements et autres obstacles pour rehausser le taux d’absorption des ressources alloués aux projets et programmes.

Pendant deux (2) jours sous la supervision du Directeur National des Investissements Publics épaulé par ses collaborateurs, les responsables sectoriels et les unités de gestions des projets ont échangé avec l’equipe de la représentation de la BID en Guinée. Les 17 projets actifs du portefeuille éclatés en trois (3) groupes à savoir : les projets âgés contre performants, ceux qui méritent un suivi rapproché parce que proche de la clôture et ceux performant, en phase avec le délai contractuel et les procédures ont été passé au peigne fin.

Des difficultés et obstacles ont été relevés dans la non maitrise des procédures par les acteurs de la chaine de décision, des faiblesses dans la qualité des études de projets, le récurent problème de non de payement des contre parties dans la gestion des projets et des questions de gouvernance. Les deux (2) parties se sont engagées à travailler en synergie avec les hautes autorités pour trouver des solutions appropriées allant dans le sens du rehaussement du taux d’absorption qui oscille entre 38 et 40%. L’objectif étant d’atteindre voire dépasser le taux de 45% de la moyenne régionale espère le Représentant Résident de la BID en Guinée.

Mr Alpha Bacar Diallo et son staff saluent cette initiative qui participe de la qualification du portefeuille pour améliorer les taux d’exécutions physiques et financières des projets et programmes à travers des mesures de mitigation. A la DNIP on se réjoui du partenariat avec la BID, une institution qui accompagne la Guinée nonobstant les difficultés structurelles et conjoncturelles. Les perspectives de ce partenariat s’annoncent meilleures avec le passage et l’approbation attendue au CA de la BID de trois (3) projets/ ERAM2 (Ecoles Régionales des Arts et Métiers), le PAAEG (Projet d’Appui pour l’Acces à l’Electricité pour tous en Guinée) et un projet sur la Santé.  Ibrahima Sory Camara rassure des mesures correctives qui seront prises pour améliorer la performance du portefeuille au rang desquelles l’accélération de la mise en place des unités de gestion des projets surtout pour le secteur rural.

Le volume d’engagement des opérations de la BID en Guinée est de 960 millions de dollars US. Avec l’arrivée de nouveaux projets les mois a venir cela avoisinerait le milliard de dollars US en Guinée faisant de la BID un partenaire majeur du pays.

Parmi les grands projets figurant dans le portefeuille de la BID,  on citera entre autres, le Projet de routes Mali Labé, Boké Quebo, Dabola Kouroussa Kondebadou, le projet d’interconnexion électrique OMVG, le Projet d’appui au Programme du secteur de l’enseignement primaire, les ERAMs, le Projet du CHU Donka, le Projet d’acquisition des vaccins Covid 19, le projet d’assainissement de la ville de Conakry, d’eaux potables et les projets dans le secteur rural sans oublier le WAQF City.

Service Communications, Relations Publiques MEFP.