Partenariat Guinée/BAD : le Groupe de la BAD alloue 70 millions de dollars US à la Guinée pour le financement du Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Guinée (PAAEG).

175

C’est en sa qualité de partenaire leader que le Groupe de Banque Africaine de Développement a mis à la disposition du Gouvernement guinéen un montant de 50 millions d’unité de compte soient 70 millions de dollars US … une enveloppe destinée au financement du grand Projet d’amélioration de l’acces à l’électricité en Guinée. Une cérémonie placée sous la haute autorité du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan qui avait à ses cotés, le Ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures et le Représentant pays du Groupe de la BAD en Guinée.

C’est le Ministre Dr Lancine Condé, Gouverneur pays pour la BAD en Guinée, grand artisan dans la mobilisation de ces ressources non décaissées au compte du 15-ème FAD qui a signé, le mardi 19 juillet 2022, dans la salle de conférence du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, les accords de prêts et de dons (au nom du Gouvernement guinéen) avec le Représentant pays du Groupe de la BAD en Guinée, Léandre Bassolé.

Saisissant l’occasion, le Représentant de la BAD en Guinée a tout d’abord, exprimé toute la gratitude de la haute autorité du Groupe de la BAD pour le soutien permanent du Gouvernement guinéen à l’Institution panafricaine de financement du développement. Léandre Bassolé a salué « le travail en synergie du Gouvernement ayant permis le passage sans obstacle et l’approbation de ce Projet au Conseil d’Administration de la BAD, le 14 juillet dernier » avant de se réjouir de l’impact du PAAEG dans la remise à niveau des infrastructures de transports et de distributions pour un accès universel de l’électricité aux populations guinéennes. Mr Léandre Bassolé a souligné la part prépondérante que le secteur de l’électricité occupe dans le portefeuille de la BAD en Guinée (40% du volume des engagements de la BAD dans le pays) tout en invitant les décideurs et acteurs de terrain « à une meilleure utilisation des ressources dégagées en faveur des populations guinéennes ».

Outre l’appui financier de la BAD, le Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Guinée (PAAEG) va bénéficier d’un concours additionnel de la Banque Islamique de Développement, de l’Agence Française de Développement, la JICA, de l’USAID et du Fonds africain d’Energie durable portant ainsi l’enveloppe de financement global du projet à plus de 245 millions de dollars américains.

Présent à la cérémonie, le Ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures a remercié la BAD pour cet appui financier qui vient renforcer l’action du Gouvernement dans sa volonté de fournir de l’électricité à tous les Guinéens dans un proche avenir. Mr Abbé Sylla fera mention des investissements et actions en cours sur le terrain : « les lignes hautes tension sont passées depuis septembre 2021 de 300 km à 2 000 km. Nous avons une production de 1 000 Méga watts… nous avons signé un accord pour 500 méga watts additionnels et nous envisageons de produire 400 méga watts en énergie solaire. Le Réseau « Guinée-Mali » va couvrir la Haute Guinée et la Guinée Forestière.. celui de l’OMVG couvrira la Basse Guinée et la Moyenne Guinée. En clair, nous allons fournir de l’électricité aux hameaux et villages du pays dans un proche avenir » confiera le Ministre Abbé Sylla qui a pris l’engagement d’une utilisation efficace des ressources.

En effet, malgré les réformes engagées et les efforts fournis dans le secteur en termes de fourniture énergétique, le secteur de l’électricité est aujourd’hui pénalisé par une insuffisance de l’offre par rapport à la demande en raison des conditions très dégradées des capacités de production des centrales thermiques et hydroélectriques, des insuffisances du réseau de transport et de distribution et de la mauvaise performance commerciale de la compagnie nationale d’électricité. Ces mauvaises performances du secteur de l’électricité ont, relèvera le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan « un impact considérable sur les activités des populations, des entreprises et sur le Budget de l’Etat »

Satisfait par la qualité de cet appui, Dr Lanciné Conde remerciera, au nom du Chef de l’Etat, Président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya et du Premier Ministre, Chef de Gouvernement, le Groupe de la BAD pour son soutien constant et renouvelé envers la Guinée.

Le Ministre Gouverneur pays de la BAD en Guinée affirmera que « Les produits du PAAEG toucheront les zones relativement moins dotées en électricité sur le plan national dont la population bénéficiaire est estimée à 1,2 millions d’habitants ainsi que 52,1% de femmes. Aussi, il convient de rappeler que les bénéficiaires directs du projet seront au nombre de 100 000 abonnés dont 72 112 nouveaux, composés de ménages, d’associations féminines, de centres de santé, d’écoles, et d’entreprises situés dans la zone d’influence du projet. »

Le Chef du Département de l’Economie, des Finances et du Plan est convaincu que « Le projet améliorera les conditions de vie des populations et la productivité des entreprises bénéficiaires grâce à l’accès à des services énergétiques réguliers, fiables et moins onéreux. L’éclairage public renforcera la sécurité et permettra aux femmes d’allonger la plage horaire de leurs activités commerciales et aux apprenants d’améliorer leurs résultats scolaires. Les bénéficiaires contribueront au renforcement des impacts du projet en adoptant des comportements citoyens tels que l’adhésion au principe d’efficacité énergétique, le paiement des factures, la coopération avec EDG pour lutter contre les fraudes et le vandalisme des réseaux. »

Il a en outre, insisté sur le fait que le PAAEG « contribuera également au renforcement des capacités des acteurs du sous-secteur de l’électricité en vue de l’amélioration de sa gestion et de sa gouvernance, à travers l’appui institutionnel du sous-secteur de l’électricité ainsi qu’à la préparation de projets, notamment les études de mini réseaux verts dans les localités éloignées du réseau électrique national ». Le Ministre Condé conclura, en exhortant les acteurs et surtout l’Unité de Gestion du Projet à faire preuve « de diligence et dextérité habituelle dans l’exécution correcte de ce projet dont les résultats auront un impact certain et décisif pour le sous-secteur de l’électricité. »

Pour mémoire, la signature de cet Accord de financement intervient quelques semaines après la tenue de l’Atelier de Revue des Dépenses publiques du Secteur de l’Energie, au cours duquel, l’urgence liée au transport et à la distribution de l’électricité produite par nos installations hydroélectriques, avait été posée avec insistance. Cela constitue, selon le Directeur National des Investissements Publics, Mr Ibrahima Sory Camara « un début de réponse dans la mise en œuvre des recommandations issues de l’étude de revue des dépenses publiques du secteur de l’Energie… Cela conforte aussi le travail des revues du portefeuille et de sa restructuration, organisée il y a quelques mois avec le Bureau pays, experts et les techniciens du Groupe de la BAD à Conakry ».

Cette cérémonie de signature d’accords s’est déroulée sous l’autorité des membres du Gouvernement, du représentant de la BAD et son staff, en présence des Secrétaires généraux, des chefs de cabinets, Conseillers, Directeurs Nationaux et Généraux, des hauts cadres de l’Administration du Ministère de l’Economie, des Finances, du Plan et de ceux de l’Energie ainsi que des Responsables de projets du secteur de l’Energie en Guinée.

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEFP.