Opération Conakry Ville propre : Dr Lancine Condé et ses proches collaborateurs parachèvent le nettoyage complet des points de regroupement sauvage d’ordures dans la Commune de Ratoma.

163

Il leur était dévolu quatre (4) jours d’actions pour atteindre le but… mais grâce aux orientations et à l’implication effective du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, au déploiement des membres du Cabinet appuyés par les Directeurs, chefs de services, personnel du MEFP ainsi qu’avec l’accompagnement de jeunes bénévoles motivés et décidés, l’opération « coup de poing » pour débarrasser certains quartiers de la commune de Ratoma des montagnes d’ordures et des caniveaux bouchés a été réalisée en deux (2) jours.

Un exploit ! Bravant la pluie et les bouchons, le Ministre Dr Lanciné Condé épaulé par le Secrétaire General, le Chef de Cabinet et des Hauts cadres du Département… tout ce beau monde, s’est puissamment mobilisé et investi sur le terrain, durant toute la deuxième et dernière journée du vendredi 15 juillet … Pelles à la main,  mains gantées, bottes ou baskets chaussées pour affronter les montagnes d’ordures qui obstruaient la circulation ou causaient des préjudices au cadre de vie et à la santé des populations riveraines prises en otages par le trop plein d’ordures.

Ces équipes de nettoyages sous la houlette du Ministre Condé, du Secrétaire General El Hadj Touré et du Chef de Cabinet, Morlaye Soumah accompagnées de hauts cadres et de l’association « Jeunes leaders de Guinée » se sont employées à ramasser les ordures, à déboucher des conduites et caniveaux et à coordonner les opérations de collecte et de transports dans des camions et autres engins lourds apprêtés à destination de la grande décharge de Conakry.

Du grand marché de Sonfonia en passant par l’axe Simbaya, le tronçon menant à Sonfonia Gare jusqu’à l’Université General Lansana Conté…. les points critiques d’Enco 5, Wanindara sans oublier le dépotoir et la décharges d’ordures de Dar es Salam, l’axe Cosa SOS, Simbaya et Lambanyi… tout a été nettoyé et passé au peigne fin.

Coordonnant les activités et faisant la navette entre les différents sites, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan n’a cessé de motiver et d’encourager son équipe pleinement engagée à ses cotés sur le terrain sans répit, ni repos.

Dr Lanciné Condé a souligné et salué les instructions du Chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya qui a instamment demandé aux membres du Gouvernement de descendre sur le terrain pour débarrasser (au plus vite) la capitale qui suffoquait de ces immondices. Le Ministre Lanciné Condé et son équipe ont alterné les actions d’assainissement avec des séances de sensibilisations des riverains, à faire preuve de civisme, en veillant à la propreté de la ville et surtout à relayer et à pérenniser cette initiative du Gouvernement.

Le Ministre a rappelé aux uns autres que l’opération actuelle a pour objectif de parer à l’urgence : « nous faisons en sorte que les points critiques soient traités … des ordures soient enlevées de ces lieux … Naturellement on s’arrêtera pas là … on s’investira afin que le mécanisme de collecte, d’enlèvement et de traitement des ordures qui sera mis en place par le Gouvernement puisse etre efficace et pérenne les semaines et mois à venir ».

Que ce soit à Simbaya marché, à Sonfonia ou autre Wanindara ou Enco 5… partout, des citoyens ont essayé de porter mains forte à l’equipe tout en saluant l’action du Ministre et de son équipe. Le Maire de la Commune et ses conseillers ont aussi vivement apprécié le soutien du Gouvernement et plaidé en faveur d’un appui aux communes en moyens logistiques et financiers dans l’assainissement de la Ville de Conakry.

Il est important de de rappeler que cette opération « coup de poing » à l’effet de débarrasser la ville des points critiques de montagnes d’ordures est en prélude à une strategie structurée et durable d’assainissement de Conakry que le Gouvernement va déployer les semaines et mois à venir. Mais avant il fallait descendre sur le terrain, tomber les vestes et cravates, retrousser les manches, chausser les bottes et montrer l’exemple, la voie à suivre pour redonner à Conakry son lustre d’antan. Tout un défi !

Synthèse / Service Communication, Relations Publiques MEFP