MEFP/SNU : Dr Lanciné Condé lance à Labé, le Programme « Human Security » en faveur de 9 collectivités de Koubia, Lelouma et Mali en Moyenne Guinée.

123

Labé, la capitale de la Moyenne Guinée a abrité ce mercredi, 8 juin 2022, le lancement formel du grand projet « Human Security ». Un programme d’appui à 9 collectivités locales des préfectures de Koubia, Mali et Lélouma dans la Région Administrative de Labé à la domestication des ODD à travers l’approche de la sécurité humaine.  L’évènement présidé par le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Dr Lancine Condé a enregistré la présence de plusieurs membres de Gouvernement, le Coordonnateur Résident du SNU en Guinée, Vincent Martin, les représentants d’agences et Institutions des Nations Unies partenaires, les représentants des collectivités locales bénéficiaires du programme, des acteurs du secteur privé et la société civile.

Le programme « Human Security » financé à environ un (1) million de USD est mis en œuvre conjointement par le PNUD, UNICEF, PAM et OIM avec la coordination du Bureau du Coordonnateur Résident du SNU pour une durée d’exécution de trois (3) ans et sous le leadership du Ministère de l’Economie des Finances et du Plan.

A la faveur de cette grande cérémonie d’ouverture, et après le discours de bienvenue du Gouvernorat de Labé rendu par le Chef de Cabinet de la Région, il est revenu au Coordonnateur Résident du SNU en Guinée de saluer la forte mobilisation des acteurs et partenaires de terrain. Vincent Martin qui s’est réjoui du lancement du programme en Moyenne Guinée a « réaffirmé la volonté et l’engagement du SNU à soutenir et accompagner sa mise en œuvre de cet important programme en faveur des populations des localités ciblées ».

 

Saisissant l’opportunité, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a souligné et rappelé l’importance du concept de Sécurité Humaine qui place l’individu au « centre de l’analyse » en considérant une large gamme de conditions menaçant la survie, les moyens d’existence ou la dignité tout en identifiant le seuil au-dessous duquel la vie humaine est jugée menacer de façon intolérable.

En donnant l’onction du Gouvernement pour le démarrage officiel de ce programme, le Ministre Condé a clarifié le but recherché : « Le programme que nous lançons vise à doter les collectivités des moyens de relever les défis locaux par le dialogue et l’action collective, grâce à une meilleure l’appropriation locale des connaissances, des capacités et des traditions. A travers ce programme, grâce à l’accompagnement des Partenaires Techniques et Financiers, le Gouvernement de Son Excellence Monsieur Mohamed BEAVOGUI, Premier Ministre, aspire à rendre les communautés des municipalités bénéficiaires plus résilientes aux chocs de nature à générer des crises humanitaires et leurs conséquences socio-économiques, afin d’accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD).

Après avoir rappelé le contexte de la refondation qui guide l’action du Gouvernement depuis le 05 septembre 2021, Dr Lanciné Condé a surtout invité les autorités, les partenaires et les acteurs de terrain à l’action pour satisfaire vite aux besoins des population : « Je voudrais, au nom de Son Excellence, Monsieur le Premier Ministre, Mohamed BEAVOGUI, vous exhorter à accompagner les actions du Gouvernement dans vos différentes localités, afin d’accélérer l’amélioration des conditions de vie.  Je voudrais aussi rassurer nos partenaires au développement que le Ministère de l’économie des finances et du plan continuera à assurer sa responsabilité pour le renforcement des relations entre la République de Guinée et les partenaires au développement.

 Je saisis cette occasion pour renouveler ma profonde gratitude à l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers pour l’appui qu’il ne cesse d’apporter aux efforts du Gouvernement pour le développement socio-économique de la Guinée. » conclura le chef du Département de l’Economie, des Finances et du Plan.

Le programme Human Security s’inscrit dans la continuité du Forum de Banjul organisé par le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour la sécurité humaine (UNTFHS) en octobre 2019. Il vise à promouvoir l’appropriation locale et fonde le programme sur les connaissances, les capacités et les traditions disponibles des communautés tout en les aidant à se donner les moyens de relever les défis locaux par le dialogue et l’action collective.

Pour la Coordination du système des Nations Unies en Guinée et les agences partenaires, l’objectif de ce programme est clair et pragmatique. Il s’agit de rendre, les 9 collectivités locales des préfectures de Koubia, Mali et Lélouma de la région de Labé plus résilientes aux chocs des crises humanitaires et à leurs conséquences socio-économiques mais aussi, d’augmenter leurs résiliences aux chocs sanitaires et socio-économiques afin d’accélérer l’atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

Pour y arriver, les experts et acteurs de terrain comptent s’appuyer sur une identification des dynamiques en cours dans les communautés ciblées et renforce la complémentarité entre les propositions d’interventions, de réduction d’exposition et d’amélioration de la résilience des communautés aux risques identifiés.

Dès après ce lancement officiel, il prévu un atelier d’un jour et demi de renforcement de capacités des principaux acteurs impliqués dans la mise en œuvre du programme dans les collectivités locales bénéficiaires et des services techniques d’appui régionaux et préfectoraux.

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEFP