DNPER/ UNICEF : Un Atelier pour débattre et approfondir les risques incluant les effets du Changement Climatique sur les enfants en Guinée.

107

La Direction Nationale de la Planification et de l’Economie Rurale (DNPER) avec l’appui de l’UNICEF vient de boucler à Conakry, un atelier d’enrichissement de l’étude sur l’analyse des risques incluant les effets du changement climatique sur les enfants en guinée s’est tenu le jeudi, 26 mai à Conakry. La rencontre a passé en revue la première phase de l’étude à l’effet d’approfondir l’analyse des risques et de l’impact des aléas sur les enfants, commanditée en appui à l’élaboration du prochain programme de coopération entre l’UNICEF et le Gouvernement de la République de Guinée.

Dans son discours, Monsieur le représentant de l’UNICEF a ressorti l’importance de la prise en compte des risques liés aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles dans les processus de planification pour le bien-être des populations en général, et les enfants en particulier. Pacifique Ngarambe Ruty s’est appesanti sur la protection des enfants qui constituent « l’avenir de la nation. C’est sur ces mots qu’il a exhortée aux participants à travailler ardemment pour enrichir le rapport de la première étape de l’étude en phase de réalisation ».

Prenant la parole, Monsieur le Conseiller du Ministre Chargé de la planification et des questions monétaires a rappelé que dans le cadre de la poursuite des efforts pour l’amélioration des conditions de vie de la population, notamment des couches vulnérables, le Gouvernement a engagé, avec l’appui technique et financier de l’UNICEF, une étude portant sur l’analyse des risques incluant les effets du changement climatique sur les enfants en Guinée.

Poursuivant, Mr Pema Guilavogui a précisé que l’objectif de cette étude est « d’améliorer la compréhension de la situation des risques, avec une attention particulière sur les risques climatiques auxquels les populations en général et les enfants en particulier sont confrontés, de renforcer les capacités techniques et institutionnelles des parties prenantes et d’intégrer des mécanismes de prévention et de réponse dans les plans et les programmes nationaux de développement ».

Après la séquence des discours, les échanges ont gravité autour des communications portant sur la perception des risque, les Stratégies de l’UNICEF pour la programmation axée sur les risques, la Directive commune des Nations Unies pour aider à construire des sociétés résilientes et les approches d’Adaptation des programmes aux risques. Les débats qui ont suivi ont permis d’élucider les zones d’ombre au tour des concepts sur le changement climatique, les risque et stratégies d’adaptation au changement climatique ; le rôle de la recherche de la recherche et des politiques publiques face au changement climatique.

On le sait, le changement climatique expose les systèmes humains et naturels à de nombreux risques qu’il faut réduire. Ce sont les actions anthropiques qui aggravent les impacts du changement du changement climatique. Face aux impacts négatifs sur les systèmes humains naturels et infrastructurels, certaines stratégies d’adaptation expérimentées dans d’autres pays ont été suggérées : appui sur la gestion durable de l’environnement et mise en place de système d’alerte.

Les participants (au sortir des travaux de groupe) à l’atelier ont été invités à mettre, à la disposition des consultants toutes données et/ou d’éléments factuels concernant leur secteur, notamment pour être en mesure de partager des informations sur les évolutions récentes.

Après la présentation des différents résultats des travaux de groupes (en plénière), le représentant de l’UNICEF a fait une synthèse des exposés avant de remercier (les uns et les autres) pour leurs contributions de qualité aux résultats obtenus.

La séances de clôture de l’atelier a été présidée par le Directeur National de la Planification et de l’Economie Rurale (DNPER) qui saisira l’occasion pour remercier et féliciter l’ensemble des participants pour leur dévouement et pour le résultat de qualité auquel ils sont parvenus. Dr Hassane Diallo a salué l’UNICEF pour son appui technique et financier qu’elle ne cesse de déployer pour le développement de notre pays en général et pour la protection des enfants en particulier.

Cet atelier a regroupé, outre les cadres de la DNPER, les experts de l’UNICEF, du Bureau de Coordination du Système des Nations Unies, de la Croix Rouge Guinéenne, des responsables de quelques Bureaux de Stratégies et de Développement, de l’Observatoire National du Développement de la République de Guinée, des ONG et associations de défense des droits de l’enfant.

Synthèse / Service Communication, Relations Publiques (MEFP) en lien avec la DNPER