Assises de printemps du FMI et de la Banque Mondiale : la délégation guinéenne échange à Washington avec le Vice-Président de la SFI et son staff.

176

C’était une étape majeure dans l’agenda de la mission de travail de l’équipe gouvernementale aux assemblées annuelles (version printemps) du FMI et de la Banque Mondiale… les échanges, le 24 avril 2022, avec le staff de la Société Financière Internationale (SFI) autour de son Vice-Président, Sergio Pimenta. Avec cette Institution du Groupe de la Banque Mondiale qui s’occupe du secteur privé, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et sa suite ont abordé des questions factuelles importantes en lien avec le tourisme, l’hôtellerie, les finances et les mines.

Dr Lanciné Condé après avoir fait un bref rappel de la situation macro-économique actuelle en Guinée et du contexte qui a prévalu à l’avènement du CNRD au pouvoir, a souligné les efforts et reformes encours vers le retour à l’ordre constitutionnel. Il a surtout mis en exergue, la nouvelle vision pragmatique que le Président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya a, de la valorisation du potentiel minier guinéen : celle qui invite dorénavant « les sociétés minières évoluant en Guinée à apporter davantage de valeur ajoutée dans la transformation des minerais, en encourageant particulièrement le raffinage de la bauxite en Guinée ».

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan exhortera à cet effet, la SFI (qui s’investit dans les mines) à soutenir davantage ce secteur porteur de croissance et d’emplois en Guinée. Il a également invité la SFI à renforcer son appui au secteur privé guinéen dans la promotion des logements sociaux, dans la valorisation de l’agro business et dans le développement du secteur bancaire.

Le Dossier de l’Hôtel Sheraton de Conakry (fermé) a été évoqué. Le Ministre Condé a sollicité auprès de la SFI (en tant qu’investisseur dans Sheraton) l’engagement de pourparlers avec les deux (2) autres actionnaires de l’Hôtel afin de trouver une solution idoine de nature à sauvegarder les emplois et soutenir ce secteur.

Très satisfait de la qualité des échanges, Mr Sergio Pimenta, Vice-Président Afrique de la SFI a rappelé la forte implication de la SFI en appui au secteur privé guinéen. « la SFI a mobilisé ces 5 dernières années, près d’un milliard de dollar US d’investissements dans le secteur privé guinéen, principalement dans le secteur minier ». Sergio Pimenta a souligné la place de choix que la Guinée représente pour lui : « lors de ma prise de fonction, c’est à Conakry que j’ai organisé ma première réunion des managers » se souvient, le VP de la SFI qui a rassuré par ailleurs, la Mission Gouvernementale de son engagement personnel à « tout mettre en œuvre pour essayer de régler le Dossier de l’Hôtel Sheraton ».

En outre, la SFI affirmera, son Vice-Président « a accueilli favorablement les récentes évolution du projet Simandou grâce à l’implication du Président de la Transition ainsi que la lutte engagée contre la corruption ».

Assurance a été donnée quant à l’appui au développement des services financiers : « la SFI va continuer à travailler avec la BCRG, notamment en ce qui concerne le développement de la finance inclusive » selon Sergio Pimenta.

A l’issue des échanges, les deux parties ont convenu que la SFI va appuyer l’évaluation du secteur financier ; le soutien pour une amélioration des indicateurs du Millenium Challenge Corporation – MCC ; une assistance pour le renforcement des moyens en matière de cybersécurité ; et un accompagnement à travers des renforcement de capacités du secteur privé guinéen en matière de préparation et de gestion de projets.

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEFP