Journée Mondiale de la Population 2021 : Le Ministre Dr Lanciné Condé, préside l’évènement.

16

C’est sous le signe de « droits et choix comme réponse et priorité à la santé de la reproduction » que le Gouvernement guinéen, à travers le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a célébré en différé, le 13 décembre, la Journée Mondiale de la Population 2021.

Un évènement qui a mobilisé des invités et des personnalités, sous la haute autorité de Mr le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Dr Lanciné Conde qui avait à ses côtés, les Ministres de la Jeunesse et des Sports, Lansana Béa Diallo, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Aïcha Nanette Conté, de l’Information et de la Communication, Rose Pola Pricemou ainsi que Mme la Représentante pays de l’UNFPA, Corinne Ndaw. On notait également la présence des hauts cadres et responsables de l’administration publique, des experts et techniciens du système des nations Unies en Guinée.

Le thème cette année est en phase avec les préoccupations de l’heure parce qu’elle porte sur « Les droits et les choix sont la réponse : qu’il s’agisse de baby-boom ou de récession, la solution consiste à donner la priorité à la santé reproductive et aux droits pour tous »

En choisissant ce thème, le Gouvernement guinéen et l’UNFPA ont voulu attirer l’attention de l’opinion sur la préoccupante réalité qui affecte la santé de la reproduction en lien avec le respect des droits des filles et femmes à choisir.

Saisissant l’occasion, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a relevé dans son discours, ce constat implacable et alarmant du fait « de l’incapacité des femmes à exercer leurs droits et à exprimer leurs choix en matière de sexualité et de procréation, que ce soit en raison de l’interruption des services de santé ou du fait de la discrimination fondée sur le genre ».

Une situation d’autant plus préoccupante que la Guinée, à l’instar des autres pays du monde, frappée par les impacts de la pandémie COVID-19 a observé indiquera-t-il, « son système de santé se fragiliser davantage ces dernières années. Les femmes et filles en proie aux violences basées sur le genre, grossesses précoces, mariages forcés sont de plus en plus confrontées aux défis dans la fourniture d’informations, de services de santé sexuelle et reproductive dans un contexte de rareté de ressources ».

Face à un auditoire attentif et réceptif, Dr Lanciné Condé s’est réjoui, des efforts louables fournis et des résultats remarquables obtenus dans la riposte contre la Covid 19 ainsi que dans le domaine de la préservation de la santé sexuelle et reproductive ainsi que la protection, des droits des femme et des filles en Guinée. Des résultats tangibles et appréciables grâce à l’implication active des acteurs du secteur public, de la société civile et du secteur privé ainsi que l’appui conséquent des partenaires techniques au développement, avec le soutien et la participation communautaire de toute la population guinéenne.

 

Pour conforter et consolider ces acquis, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a réaffirmé solennemment la volonté du Gouvernement du Premier Ministre, Mohamed BEAVOGUI et l’engagement des nouvelles autorités, sous le leadership de son Excellence Mr le Président de la République, Chef de l’Etat et Chef Suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA « à garantir et à protéger les droits à la santé procréative et à soutenir le système de santé guinéen pour une fourniture de services de qualités aux nécessiteux ».

Dr Lanciné CONDE remerciera et félicitera enfin, les Départements sectoriels impliqués, les Partenaires Techniques et Financiers du pays, les ONGs, ainsi que les autres acteurs de terrain (à tous les niveaux) avant de les inviter « à œuvrer dans une parfaite synergie d’action, à Conakry, pour une célébration réussie de la Journée Mondiale de la Population 2021 ».  

Dans cet accompagnement soutenu et constant, une mention spéciale a été adressée à l’UNFPA pour son appui technique et financier dans la mise en œuvre des programmes de populations et du développement. Mme Corinne Ndaw, Représentante pays de l’Institution a souligné l’importance de la journée et du choix du thème : « Cette année, nous parlons bien des choix et des droits. Qu’il s’agisse de la journée mondiale de la population ou du rapport sur l’état de la population mondiale, les droits et les choix sont mis en avant, les décideurs sont interpellés à créer les conditions pour les garantir dans un contexte mondial et national affecté par des crises sanitaires, politiques, la récession économique, la crise climatique… »

Dans son intervention, elle a rappelé et souligné à la tribune, l’engagement de l’UNFPA dans l’appui à la Guinée pour améliorer le bien-être des populations face à l’epreuve de la Covid 19 et surtout, pour atténuer le poids des pesanteurs socio-économiques et culturelles qui affectent les filles et les femmes. Mme Corinne Ndaw a surtout brossé à grand trait, dans son allocution, un fléau persistant en affirmant que : « les violences basées sur le genre ont été exacerbées par la pandémie. Dans notre pays, nous voyons comment les cas de violences basées sur le genre, les pratiques néfastes et le viol ont connu une hausse ces derniers temps. Depuis le début l’année 2021, les services de l’Office de Protection du Genre, de l’Enfant et des Mœurs (OPROGEM) et la Brigade Spéciale de Protection de Personnes Vulnérables (BSPPV), ont enregistré plus de 1341 cas de violences faites aux femmes, filles et enfants dont 253 cas de viol. Ces chiffres sont inquiétants et nous interpellent sur l’urgence d’interroger l’efficacité des solutions que nous avons mis en place pour la protection des femmes et filles contre les violences ». 

Mme la représentante pays a par ailleurs, salué le partenariat de qualité avec le Gouvernement guinéen et réaffirmé la volonté et l’engagement de son Institution à accompagner les projets et programmes de Populations en faveur de la Guinée.

Cette cérémonie de célébration de la Journée Mondiale de la Population 2021 a été mise à profit pour procéder au lancement du Rapport sur l’état de la Population Mondiale en 2021, intitulé « mon corps m’appartient ». Un exemplaire du Rapport a été remis au Ministre Dr Lanciné Condé par Mme Corinne Ndaw, Représentante Pays de l’UNFPA pour matérialiser l’engagement du Gouvernement guinéen à s’impliquer davantage dans la promotion de la santé de la reproduction, la garantie et la préservation des droits des filles et femmes en la matière.

Soulignons que cette année, les séries d’activités programmées ont gravité autour de la distribution des exemplaires du Rapport sur l‘état de la population mondiale, intitulé : « Mon corps m’appartient », appuyées par une campagne d’information et de sensibilisation des femmes et des filles par le truchement des réseaux d’acteurs sur les questions de population.

Des séances de sensibilisation qui ont insisté sur la necessité absolue de protéger la santé, les droits sexuels et reproductifs des filles et femmes, tout en s’employant à éradiquer cet ‘autre fléau, persistant qu’est la violence basée sur le genre, et particulièrement les mutilations génitales féminines notamment l’excision.

Le Service de Communication du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan