JOURNÉE MONDIALE DE LA POPULATION (JMP), CÉLÉBRÉE EN LÉGER DIFFÉRÉ À CONAKRY

9
Exif_JPEG_420

Sous la thématique centrale « Les droits et les choix sont la réponse : qu’il s’agisse de baby-boom ou de récession, la solution consiste à donner la priorité à la santé reproductive et aux droits pour tous », Conakry a récemment célébré la JMP.

L’objectif de cette célébration visait à attirer l’attention sur l’urgence et l’importance des problèmes de population dans un contexte socio-économique et environnemental de plus en plus complexe.

Plusieurs hauts cadres de l’administration guinéenne au nombre desquels le Ministre Mohamed Béa Diallo des Sports, la Ministre de la Protection des Femmes, des Enfants et des Personnes vulnérables, la Ministre de la Communication, mais aussi des représentants du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) ont pris part à la cérémonie officielle, qui la veille, fut précédée par une conférence de presse annonçant l’événement. La JMP a également été marquée par la remise au Gouvernement du rapport sur l’état de la Population mondiale.

Dans une brève déclaration, la représentante de l’UNFPA a rappelé aux autorités guinéennes les statistiques non reluisantes en rapport avec les violences que subissent les femmes : « Les droits et les choix sexuels et reproductifs des femmes et des filles sont remis en cause. Depuis le début de l’année 2021, les services de protections du genre, de l’enfant et des mœurs, de même que la brigade spéciale de protection des personnes vulnérables, ont enregistré plus de 1.341 cas de violences faites aux femmes dont 253 cas de viols… » a affirmé Carole N’DAW, représentante de l’UNFPA en Guinée.

Dans le discours qu’il a prononcé au cours de la cérémonie, le Ministre de l’Econome, des Finances et du Plan, s’est félicité du choix de ce thème qui est aligné sur les priorités de la République de Guinée. Après avoir fustigé le dégât causé par l’accès limité au service de contraception, le Docteur Lanciné CONDÉ affirmera que : « Le confinement a provoqué une importante augmentation des grossesses non planifiées chez les plus vulnérables. Selon une étude de l’Unfpa en mars 2020, douze millions de femmes dans le monde ont subi des perturbations de leurs services de planification familiale. » À ces propos, le Ministre rajoutera : « Je réaffirme solennellement la volonté du Gouvernement du Premier Ministre, Monsieur Mohamed BÉAVOGUI et l’engagement des nouvelles autorités sous le leadership de son Excellence Mr le Président de la République, Chef de l’Etat et Chef Suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA à garantir et à protéger les droits à la santé procréative et à soutenir le système de santé guinéen pour une fourniture de services de qualités aux nécessiteux ».

Cette JMP riche en enseignements, et dont l’organisation a été goupillée de mains de maître par la Direction Nationale Population Développement avec à sa tête Monsieur Mohamed Sano a eu un franc succès dans son ensemble.

Le Service de Communication du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan