RESTITUTION ET VALIDATION DU PLAN NATIONAL SUIVI ET ÉVALUATION DES ODD

14

« Dans la préfecture de Coyah, le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan a récemment initié un atelier de restitution et de validation du plan national de suivi et évaluation des objectifs de développement durable (ODD) avec l’appui du système des nations unies à travers le PNUD. »

Cet atelier de restitution et de validation du Plan National de Suivi et Évaluation des ODD en lien avec la Vision 2040 et le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) a réuni une trentaine de participants venant des BSD des départements sectoriels du Système des Nations Unies.
Objectif restituer et valider le Plan national Suivi et Évaluation des ODD et définir les prochaines étapes pour une meilleure appropriation dudit plan.
De manière spécifique, il s’agissait :
– de présenter le Plan national de Suivi et Évaluation des ODD aux différents acteurs et utilisateurs, et recueillir leurs inputs, commentaires et suggestions ;
– de valider le Plan national de Suivi et Évaluation des ODD ;
– de définir les prochaines étapes pour une meilleure appropriation du Plan national de Suivi et Évaluation des ODD par l’ensemble des acteurs et utilisateurs.

Mohamed Abba, économiste représentant principal du PNUD

« La présence effective des BSD de tous les départements ministériels à cet atelier, constitue le témoignage de l’appréciation et de l’intérêt soutenu que les acteurs de développement que vous êtes, accordez à la planification et la mise en œuvre du suivi et évaluation des actions de développement des ODD. Le Système des Nations Unies, et particulièrement le PNUD ainsi que le Bureau du Coordonnateur Résident du SNU, accordent à la validation et l’adoption de ce Plan National de suivi et évaluation des ODD afin d’en faire la base de la préparation de notre prochain programme de renforcement des capacités de l’Administration publique en matière de coordination, et de suivi et évaluation. Le Programme conjoint d’appui au financement des ODD vise à aider la Guinée à se doter d’une stratégie nationale intégrée de financement des ODD, de renforcer la mobilisation des ressources financières internes et externes pour le financement des ODD au niveau national et dans les collectivités locales et d’aligner le système de planification et de suivi et évaluation au niveau national, déconcentré et décentralisé sur les ODD tout en renforçant les capacités des acteurs.
La prochaine étape sera le renforcement des capacités des acteurs du plan national de suivi et évaluation des ODD tant au niveau central que déconcentré et décentralisé ».

Mamadou Gando BAH, conseiller en charge des finances Publiques du MEFP
représentant du Ministre s’exprime en ces termes,

« La Guinée, à l’instar des autres nations du monde, a en 2015, adopté l’Agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD) et a actualisé son cadre intégré de planification national. La mise en œuvre des ODD à travers ce cadre intégré se heurte à plusieurs défis qui doivent être impérativement relevés pour atteindre les cibles à l’horizon 2030. Entre autre la contextualisation et la domestication des cibles des ODD, la mobilisation des ressources internes et externes pour le financement des ODD, le Suivi et évaluation de la mise œuvre des ODD au niveau national, déconcentré et décentralisé constituent une véritable préoccupation du Gouvernement et des partenaires au développement.
Au nom de Monsieur le Ministre de L’économie, des Finances et du Plan, j’encourage l’ensemble des participants pour leur engagement à produire des résultats concluants au terme des travaux.
L’ouverture a été suivie de la validation de l’agenda de l’atelier présentée par le chargé de communication du PNUD ».

Le Plan National de suivi et évaluation des ODD a été présenté par l’équipe des consultants. Le cadre de suivi comporte des objectifs et cibles tirés du Programme de Développement Durable à l’horizon 2030, les indicateurs, leur définition, le mode de calcul, le niveau de désagrégation, la source de données, la fréquence de collecte…
L’exposé du consultant a suscité des débats fructueux qui ont permis une meilleure compréhension de l’exercice auquel devraient se livrer les participants dans les travaux de groupes.

A la fin des débats, les participants ont été répartis en quatre groupes de travail en fonction des 4 « P » (Prospérité, Peuple, Planète, Paix)
Les groupes avaient pour mandat prioritairement :
– d’examiner les indicateurs en lien avec les cibles afin d’apprécier leur pertinence et les possibilités de leur évaluation ;
– de proposer des niveaux de désagrégation si nécessaire ;
– d’identifier les sources de données, la fréquence de la collecte….
Les groups ont travaillé tout l’après-midi du mercredi et toute la matinée du jeudi 02 décembre et la restitution de ces travaux a eu lieu dans l’après-midi.

Le Groupe I « Prospérité » a travaillé sur cinq (05) ODD, totalisant 26 indicateurs ;
Le Groupe II « Peuple » avait quatre (04) objectifs pour 25 indicateurs ;
Le Groupe III « Planète » avait cinq (05) objectifs et 24 indicateurs ;
Le Groupe IV « Paix » comporte deux (02) objectifs et 27 indicateurs.
Les différentes présentations ont été suivies de débats qui ont globalement porté sur :
– l’INS par rapport aux sources de données ;
– À la désagrégation de la tranche d’âge des jeunes ;
– À l’insuffisance des désagrégations ;
– La traite des enfants, les indicateurs sur le VIH ;
– L’absence d’indicateurs sur le sport ;
– L’insécurité alimentaire ;
– Des indicateurs supprimés qui sont pourtant pertinents ;
– Des statistiques concernant les marchés ;
– Le taux de déchets recyclés…

La matinée du vendredi a été consacrée aux discussions et à l’adoption du cadre de transmission des rapports d’évaluation et des informations.
Il a été admis à ce niveau qu’il faut se référer au Dispositif Institutionnel de Suivi-évaluation du PNDES.

Les prochaines étapes prévoient :

– La vulgarisation du Plan validé à travers les différents canaux de communication ;
– L’intégration du plan au SNDS ;
– La constitution d’un pool de formateurs pour vulgariser le Plan ;
La formation des acteurs de la mise en œuvre du Plan de suivi-évaluation aux niveaux central, déconcentré et décentralisé ;
– Le renforcement des capacités des acteurs en matériels et équipement ;
La digitalisation du système d’information, et la création de sites ;
– l’élaboration du rapport national volontaire.

Au terme des travaux, les participants ont formulé les recommandations suivantes :
– Partager le Plan National de suivi et évaluation et les outils aux BSD dans les boites mail et sur la plateforme du collectif ;
– Elaborer un manuel d’utilisation du Plan National de suivi et évaluation des ODD ;
– Désigner des Points focaux des 4 thématiques ;
– Désigner 2 par thématique pour participer à la vulgarisation du Plan National de SE ;
– Mettre en œuvre toutes les activités prévues dans les prochaines étapes Gouvernement/PTF ;
– Appuyer la production des annuaires statistiques sectoriels ;
– Arrimer le plan de suivi et évaluation des ODD au DISE du PNDES.

Au terme des travaux, le Plan National de suivi et évaluation des ODD a été validé sous réserve de la prise en compte des observations formulées par les participants.

Les participants ont fait un rapport de synthèse satisfaisant et le représentant du PNUD et celui du MEFP ont exprimé leur satisfaction au regard des meilleurs résultats enregistrés et ont remercié les consultants et l’ensemble des participants pour leur participation active et de qualité aux travaux.

Le Service de Communication du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan